Mon setup youtube-dl pour les utilisateurs basiques d’ubuntu.

Ma progéniture découvre internet et la foule de médias disponibles, notamment sur youtube. Elle découvre aussi les joies des transports en commun qu’elle utilise casque visé sur la tête. Histoire de lui permettre de lier les 2, je lui ai mis en place un petit setup simplifié pour récupérer le son des vidéos qu’elle « kiffe » grâce à Youtube-dl. J’ai utilisé les alias bash histoire de lui faire découvrir la discipline phare des bidouilleurs sous linux sans toutefois l’assomer avec des commandes trop complexes. J’y ai aussi ajouté un moyen de ranger les morceaux ainsi récupérés sur son PC sous Ubuntu pour les retrouver facilement.

J’ai donc commencé par installer youtube-dl sur sa machine via le gestionnaire de paquets. Mais au premier test de téléchargement, j’ai eu un message d’erreur m’indiquant que le download n’était pas possible. Le problème venait de la version disponibles sur les dépôts d’Ubuntu pourtant en 15.10, qui datait de février 2014.

L’avantage d’Ubuntu, c’est sa doc francophone qui est très fournie. Dans le cas de youtube-dl, il y est décrit plusieurs façons d’installer ce logiciel, dont une depuis les dépots PPA qui n’est pas franchement à jour non plus, et une autre depuis le site officiel qui l’est.

Youtube ayant tendance à modifier son site régulièrement, le logiciel doit être à jour si on veut pouvoir récupérer les vidéos. J’ai donc opté pour l’installation depuis le site officiel. Si il n’est pas possible de la mettre à jour via le gestionnaire de paquets, les développeurs ont pensé à nous puisque qu’une commande intégrée permet la mise à jour facile de youtube-dl:

C’est une possibilité bien trop rare à mon goût.

Je vous laisse donc installer youtube-dl de la façon que vous préférez sur ubuntu en vous basant sur cette doc.

Sinon, pour ce qui est de mon setup, j’ai utilisé les alias shell. Les alias sont des pseudo-commandes que vous nommez comme vous le souhaitez et qui remplace une ou plusieurs commandes incluses sur votre système.

Un exemple souvent repris pour expliquer les alias, c’est de remplacer les commandes de mise à jour:

et

Par une commande unique comme

Dans le cas présent, les alias permettent de simplifier une commande compliquée avec plusieurs options pour une personne n’ayant pas l’habitude de la CLI.

Pour récupérer seulement la piste audio d’une vidéo youtube avec youtube-dl et la convertir en MP3, la commande normale est:

Grâce aux alias, on va remplacer celle-ci par:

Pour ce faire, on va ouvrir le fichier .bashrc de l’utilisateur. Ce fichier est dans le répertoire /home de l’utilisateur. Notez qu’il commence par un « . » et qu’il est donc caché dans votre explorateur de fichiers. Il faudra trouver l’option permettant de les afficher, généralement dans le menu « Affichage ».

Une fois le fichier ouvert, il suffit dans notre cas d’ajouter à la fin de celui-ci la ligne:

La syntaxe est simple:

« alias » annonce au shell que cette ligne annonce un nouvel alias.

« youtubemp3 » est le nom de votre pseudo-commande. Vous avez toute liberté pour la choisir tant qu’elle ne comporte pas d’espace.

« youtube-dl -t -x –audio-format mp3 –audio-quality 0 » est la commande et les options que vous remplacez par ce nouvel alias.

La prise en compte des nouveaux alias ne se fera que dans les terminaux qui seront ouvert après l’ajoutde ces premiers dans le fichier .bashrc.

Youtube-dl téléchargera la bande son de la vidéo et la placera alors dans le /home de l’utilisateur qui lancera la commande. Si vous souhaitez mettre ces fichiers sonores dans un répertoire en particulier, par exemple /home/utilisateur/mp3youtube, il suffit d’ajouter une commande dans l’alias qui vous placera dans ce répertoire avant de lancer le téléchargement:

Les && servant à préciser qu’après la commande cd, il y en a une autre à lancer.

Voilà comment j’ai simplifié le téléchargement de bandes son de youtube pour un utilisateur peu à l’aise avec les lignes de commandes en supprimant l’entrée de 4 options auxquelles il aurait eu beaucoup de mal à s’habituer. Reste le nom du fichier qui comporte une suite de caractères inutiles entre le titre du morceau et le .mp3. Il faut que je me penche dessus, peut être qu’un alias fera encore partie de la solution.

(113)

Leave a Reply

© 2017 Tom23's blog. All Rights Reserved.
WordPress theme by Blogging Tips