Choisir son résolveur DNS sur une machine android rootée. (Mieux que DNSsetter)

Mon Nexus 4 ayant fait une chute fatale il y a quelques semaines, je l’ai remplacé par un LG G3. C’était a priori ce qui se faisait de mieux aux vues de mes critères (bidouillable, communauté conséquente, autonomie, tarif…). J’en ai profité pour m’éloigner encore un peu plus de google en m’astreignant tant que faire se peut à utiliser F-Droid à la place du playstore. F-Droid est un appstore alternatif ne proposant que des applications opensources. Pour contrôler les serveurs DNS utilisés par mon androphone, j’ai voulu réinstaller DNSsetter, dont je vous avais déjà parlé. Mais en fouinant sur store, je suis tombé sur plus intéressant: DNS man.

Je l’ai déjà dit, android ne laisse pas l’utilisateur choisir les serveurs DNS qu’il utilise. C’est le serveur DHCP qui lui impose ceux-ci. Sur un réseau local ça ne pose pas de problème puisque normalement on peut choisir les adresses IP des résolveurs à utiliser en configurant sa box ou son routeur correctement. Mais sur les réseaux mobiles, c’est votre opérateur qui choisit quel serveur DNS vous utiliserez, avec tous les problèmes que cela comporte. Entre vol de données personnelles (historique de navigation, horaires d’accès aux sites, géolocalisation…) et censure. C’est par exemple via les serveurs DNS des gros FAI français que notre gouvernement pratique le blocage de certains sites « remettant en question l’ordre publique ».

J’utilisais donc DNSsetter jusque là, avec son principal défaut: le passage sur un résolveur autre que celui imposé par votre opérateur doit se faire manuellement à chaque fois que l’on se connecte au réseau mobile. Même si ça se limite dans les faits à actionner un bouton pour appliquer la configuration choisie, il faut le faire systématiquement.  DNS man résout ce problème en vous permettant d’attribuer les résolveurs DNS de façon globale, ou en fonction pour chaque type de connexion utilisable: wifi, bluetooth et réseaux mobiles:

 

screenshot-DNSman

N’utilisant pas de connexion bluetooth, j’ai configuré DNS man pour utiliser le serveur DNS de mon réseau local lorsque je suis connecté via wifi chez moi, et les résolveurs de FDN une fois sur le réseau de mon FAI mobile.

A partir de là, DNS man switche automatiquement d’un résolveur à l’autre en suivant la configuration que vous lui avez indiquée en vous notifiant à l’écran. Notez que je n’ai pas vu sur F-Droid qu’il fallait que l’appareil soit rooté pour que DNS man fonctionne. Dans mon cas, le G3 l’est, et il a fallut que j’autorise l’application à avoir les droits root pour fonctionner.

Au final DNS man est bien plus agréable à utiliser que DNSetter et l’utilisation de votre androphone y gagnera en neutralité.

(244)

Leave a Reply

© 2019 Tom23's blog. All Rights Reserved.
WordPress theme by Blogging Tips